30 janvier 2018
5 min

Comment contenir les dépenses grâce à la santé connectée ?

 

Avec des innovations telles que les objets connectés et le partage de données, les hôpitaux ont désormais la possibilité de développer des pratiques médicales plus efficaces et moins coûteuses.

Pour les hôpitaux, les objectifs de diminution des coûts supposent de sortir des pratiques habituelles (séjours coûteux, tâches administratives complexes, manque de cohérence dans les parcours médicaux…) D’autant que les nouvelles approches, telles que la téléconsultation et la télésurveillance médicale, ont montré leur efficacité dans la maîtrise des dépenses. Aujourd’hui, grâce aux innovations, le secteur de la santé est en mesure d’accélérer le développement de ces services et même de devenir un véritable créateur de valeur.

Parmi les nouvelles pratiques médicales, l’hospitalisation à domicile (HAD) est destinée aux pathologies les plus graves. Très avantageuse pour les malades (conditions de vie meilleures, moins de stress, etc.), elle nécessite une lourde mobilisation de moyens, mais son coût est largement inférieur à celui d’une hospitalisation classique. De son côté, la téléconsultation affiche un potentiel beaucoup plus large, puisqu’elle permet d’assurer des consultations à distance (via un écran et des haut-parleurs). Idem pour la télésurveillance médicale, qui offre la possibilité au médecin d’interpréter à distance les données nécessaires au suivi médical (jusqu’à présent, l’enregistrement et la transmission des données étaient réalisés par le patient lui-même ou par un professionnel).

 

L’apport des objets et des services connectés dans les nouvelles pratiques médicales

Si les soins à domicile et les services à distance permettent aux hôpitaux de faire des économies et de gagner du temps, ils requièrent également une logistique complexe (ordinateur, installation des logiciels, formation aux outils, etc.). En outre, cela entraîne pour le patient une importante charge administrative et un gros travail de coordination. De leur côté, les innovations numériques permettent de faciliter les choses. Finis les formulaires à remplir, les pertes de temps et les équipements informatiques lourds à installer et utiliser. Avec l’Internet des objets et le partage des data, l’utilisation d’une simple application et d’un objet connecté permet de recueillir et de partager automatiquement les données avec un médecin. Et il suffit d’utiliser un écran d’ordinateur ou une tablette pour les consultations et les prescriptions à distance. Voilà qui est beaucoup plus pratique à mettre en œuvre.

 

Le rôle des mutuelles dans la prise en charge des nouveaux services

Le secteur de l’assurance maladie est lui aussi intéressé par le développement des objets et des services connectés. Certains appareils (notamment des tensiomètres) sont même considérés comme des dispositifs médicaux. Certaines mutuelles remboursent également des objets liés à la santé (prise en charge partielle ou totale) et dans un périmètre plus large. C’est le cas des tensiomètres, mais aussi des balances connectées, des piluliers et des bracelets ou montres qui mesurent l’activité physique. En outre, les mutuelles incitent de plus en plus les professionnels (médecins, pharmaciens, infirmières, etc.) à utiliser les objets connectés comme dispositifs de prévention. Mais ceux-ci pourraient également conseiller ces appareils à leurs propres patients dans les prochaines années.

Le potentiel de croissance est impressionnant, notamment pour les acteurs de la Santé.

Reste à définir un cadre commun afin d’assurer la coordination des différentes démarches, ainsi que la compatibilité des équipements et des applications. À ce titre, les hubs comme celui de la Poste devraient jouer un rôle majeur, également pour répondre aux problématiques de sécurité et de confidentialité des données.

Mots clés : Innovation – design – services – data


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscription à la Newsletter
Recevez tous les mois une revue de l'actualité de l'IoT, du Hub Numérique et des différents projets qui nous réunissent