18 janvier 2018
3 min

Bien vieillir à domicile : la convergence de l’IoT et de l’humain

L’Internet des objets (IoT) peut répondre aux nouveaux besoins des seniors, à condition que la technologie soit accompagnée, expliquée et perçue comme bénéfique.

Le nombre de seniors actifs est en constante augmentation depuis 2010. D’après l’INSEE, les 60 ans et plus représentent actuellement 25% de la population française. Ils seront près de 32% à l’horizon 2050. Or, selon le rapport de la mission « Vivre chez soi » (commandé par le secrétaire d’État chargé des aînés), 90% d’entre eux souhaitent rester le plus longtemps possible à domicile. Il s’agit donc d’un marché à fort potentiel pour les acteurs de la silver économie, mais ces derniers se heurtent à des obstacles liés à la technologie et à une dimension humaine qui n’est pas suffisamment prise en compte.

La silver économie : un marché porteur pour les entreprises 

Contrairement aux idée reçues, l’acceptation de la technologie chez les seniors ne pose pas de réel problème. Ainsi, 86% des 50 ans et plus déclarent connaître les objets connectés et 25% en utilisent déjà au moins un. Dans le domaine de la santé et du maintien à domicile, ils connaissent surtout les appareils mesurant l’activité cardiaque (74%), les bracelets et montres (60%) et les tensiomètres (40%).

D’un point de vue économique, les prévisions sont également prometteuses. Le marché global de la silver économie devrait atteindre un chiffre d’affaires de 130 milliards de dollars d’ici 2020 (source : Fréderic Serriere Consulting).

Avec l’allongement de la durée de vie et l’arrivée de nouveaux acteurs aux innovations matures, les services IoT destinés aux seniors seront sans aucun doute l’une des sources majeures pour le développement du business dans les années à venir.

Internet des objets et maintien à domicile : les obstacles à lever

D’une part, les entreprises du secteur ne prennent pas encore suffisamment en compte certains facteurs pourtant essentiels pour faciliter l’intégration de leurs objets : caractéristiques des logements (dimension, nombre d’étages, etc.), réseau Internet spécifique (pour la transmission instantanée des données) ou encore design des appareils. Les différents acteurs doivent également faire face à des problèmes de compatibilité entre les multiples appareils et protocoles. Les maisons de retraite et les organismes de santé affichent ainsi des besoins en termes d’universalité et de mutualisation des services, par exemple pour qualifier ces objets en tant que dispositifs médicaux et former les utilisateurs. De leur côté, les seniors attendent beaucoup de l’IoT en matière de proximité, de personnalisation des services, de sécurité et de facilité d’usage au quotidien, sans pour autant que celui-ci soit intrusif.

Les avantages du Hub Numérique 

Pour les entreprises de la silver économie, souvent jeunes, il est difficile de répondre à ces problématiques. C’est la raison pour laquelle elles peuvent se tourner vers Le Hub Numérique de la Poste par exemple. L’avantage de ce type de solution, c’est notamment la possibilité d’interconnecter tout type d’objets et de services et de proposer une interface de conception et de gestion simple d’utilisation. En outre, le Hub Numérique va s’appuyer sur de puissantes solutions pour sécuriser le stockage et le partage des données. Le Hub Numérique de la Poste peut également compter sur un puissant réseau national et une parfaite connaissance des besoins locaux pour déployer l’IoT dans les meilleures conditions. Un atout supplémentaire pour combiner innovation et facteur humain.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscription à la Newsletter
Recevez tous les mois une revue de l'actualité de l'IoT, du Hub Numérique et des différents projets qui nous réunissent